Relation managers et managés : enfer ou eldorado ?

Par , le 18/02/2016

download (2)Autonomie, autorité, communication, confiance… : quels sont les bons ingrédients d’une relation de management réussie ? Cadremploi, 1er site emploi pour les cadres et dirigeants, en partenariat avec Michael Page, s’est penché sur cette épineuse question et a passé au crible le duo « manager / managé », le cœur de l’entreprise. Si l’étude1 révèle des rapports placés sous le signe de l’entente et de l’estime, elle dévoile également des marges de progression possibles, notamment du côté du manager !

Une bonne relation, basée sur la solidarité et le respect mutuel…

Contrairement à certaines idées reçues, les rapports entretenus entre managers et managés sont perçus de manière positive de part et d’autre. 61 % des salariés interrogés se déclarent satisfaits de la relation qu’ils entretiennent avec leur N+1 et 92 % des managers considèrent que leur équipe leur permet de répondre efficacement aux objectifs du service.

Socle commun à une bonne entente, les valeurs des salariés sont les mêmes que celles de leurs supérieurs hiérarchiques (68 %) lorsqu’ils sont interrogés sur ce qui fonde une relation optimale de management : le respect (58 %), la solidarité (32 %) et l’intégrité (31 %).

… mais perfectible sur certains aspects : l’écoute et la reconnaissance

Pour autant, comme pour toute relation humaine, la perfection n’existe pas, et celle du salarié et de son N+1 n’échappe pas à cette règle. Il existe en effet une légère discordance entre la manière dont le manager se voit et ce qu’il véhicule réellement auprès de ses équipes. S’il s’estime notamment responsabilisant (62 %), communiquant (58 %) et motivant (47 %), le supérieur hiérarchique est essentiellement perçu par les salariés comme responsabilisant (38 %) directif (38 %), et autoritaire (29 %). Ce décalage s’accompagne parfois d’un manque d’écoute ressenti par les collaborateurs : même si 68 % d’entre eux peuvent exprimer facilement leurs avis avec leur N+1, 60 % ont aussi l’impression de ne pas être entendus.

Il semble également que les salariés souhaitent davantage d’autonomie dans leur quotidien de la part de leur manager (68 %), mais également plus de reconnaissance : seulement 52 % d’entre eux considèrent en effet que leurs efforts sont reconnus à leur juste valeur. En toute logique, s’ils avaient le choix, les collaborateurs souhaiteraient donc idéalement un manager qui recouvre en priorité ces trois caractéristiques : la capacité à déléguer et faire confiance (32 %), à définir les objectifs et les missions (31 %), à décider (25 %).

Être manager : un véritable choix, malgré les inconvénients du métier

La vie quotidienne du manager n’est pas un long fleuve tranquille : véritable couteau suisse de l’entreprise, il en incarne la vision stratégique et sa mise en œuvre à travers la gestion de ses équipes. Lorsqu’ils sont interrogés sur les problématiques qu’ils rencontrent pour faire évoluer leurs collaborateurs, ils identifient principalement : le niveau d’exigence (35 %), le niveau d’investissement (33 %) et la montée en compétence (32 %).

Pour autant, la fonction de manager ne décourage pas les prétendants : 75 % des personnes n’encadrant aucune personne souhaitent accéder à ce rôle au sein de l’entreprise dans les trois prochaines années. Cette tendance se vérifie en particulier chez les hommes, qui sont 81 % à se déclarer intéressés par ces responsabilités.

Synonyme de réussite pour certains ou de reconnaissance pour d’autres, l’accession au poste de manager reste un objectif pour beaucoup de collaborateurs et un véritable choix avant tout : 84 % des personnes encadrant une équipe l’ont en effet choisi (87 % pour les hommes et 77 % pour les femmes).

1 Méthodologie de l’étude :

Enquête en ligne conçue et administrée par Cadremploi et Michael Page auprès de 2759 personnes en novembre 2015 

Par , le 18/02/2016



Retrouvez-nous sur

Facebook Twitter RSS Mail Linkedin Viadeo

Articles les plus lus

Le bien-être au travail : au carrefour des politiques RH et RSE

Née des attentes sociétales et de la législation, la RSE (responsabilité sociale ou sociétale de l’entreprise) en ...

Le sport en entreprise : quels enjeux ?

Réaliser 10 000 pas par jour, pratiquer une activité physique quotidienne pendant au moins 30 minutes, mesurer la dis ...

Entretien : comment aborder la question du salaire ?

Aborder la question de la rémunération en entretien n’est pas toujours chose aisée. A quel moment amener le sujet  ...