5 conseils pour un entretien de recrutement réussi

Par , le 03/06/2016

stress-entretienL’entretien permet au recruteur de déterminer les compétences et l’expérience du candidat, mais également sa personnalité et ses qualités interpersonnelles. Cette étape du processus de recrutement peut générer un haut niveau de stress chez certains candidats : un niveau de stress que le recruteur devra influencer positivement afin de tirer le meilleur du candidat rencontré. Quelles sont alors ses options ?

1. Le lieu de rendez-vous

Dans certaines entreprises, les lieux de rendez-vous isolés du passage et du bruit peuvent être limités. Il est important de choisir une pièce qui valorise l’entreprise, qui donne une première impression positive au candidat : une pièce qui soit assez aérée, lumineuse de préférence. L’idée première étant que le candidat se sente à l’aise et qu’il puisse se projeter dans les locaux. Autre possibilité : opter pour un rendez-vous plus informel, dans un espace détente de votre entreprise (si disponible) ou en dehors de vos locaux.

2. Faire preuve de bienveillance et se montrer accessible

Le professionnalisme et l’objectivité dont doivent faire preuve les recruteurs peuvent parfois donner l’idée d’une certaine froideur. Lors de l’échange avec un candidat, il est pourtant important de faire preuve de bienveillance, de ne pas confondre professionnalisme et distance afin que l’échange ne soit pas perçu négativement. Le simple fait de proposer de l’eau, de se montrer avenant et ouvert favorise les échanges.

3. Préparer une entrée en matière

Le stress du candidat s’intensifie bien souvent juste avant le début de l’échange, d’où l’importance de préparer une entrée en matière pour détendre l’atmosphère. Avant de présenter l’entreprise, puis de revenir sur le poste (profil recherché, mission, équipe, périmètre…) pour poser le contexte de l’entretien, il est toujours bienvenu d’échanger quelques mots « en off » pour mettre le candidat en confiance. Une question générale incitant la personne à s’ouvrir pourra permettre de briser la glace.

4. Être clair et précis

Tout au long de l’entretien, le recruteur doit s’assurer que ses formulations sont claires et que le candidat comprend bien les questions et leur finalité. Il est recommandé d’éviter le jargon propre à l’entreprise qui pourrait causer des incompréhensions ou confusions : certaines expressions ou acronymes sont très utilisées et connues dans certaines organisations, mais totalement inaccessibles hors de ce cadre.

5. Valoriser le candidat

Un entretien ne devrait en aucun cas être perçu comme un test ou un exercice d’intimidation. Le recruteur doit travailler avec le candidat et l’aider à faire ressortir le meilleur de lui-même durant ce court échange. L’essentiel étant de permettre au candidat de se présenter sous son meilleur jour et de valoriser ses expériences passées, afin de déterminer ce qui l’anime et quels seront ses points forts pour ce nouveau poste. Un candidat qui s’exprime sans contrainte est un candidat dont le savoir-être ressortira d’autant plus naturellement.




Retrouvez-nous sur

Facebook Twitter RSS Mail Linkedin Viadeo

Articles les plus lus

Le bien-être au travail : au carrefour des politiques RH et RSE

Née des attentes sociétales et de la législation, la RSE (responsabilité sociale ou sociétale de l’entreprise) en ...

Le sport en entreprise : quels enjeux ?

Réaliser 10 000 pas par jour, pratiquer une activité physique quotidienne pendant au moins 30 minutes, mesurer la dis ...

Entretien : comment aborder la question du salaire ?

Aborder la question de la rémunération en entretien n’est pas toujours chose aisée. A quel moment amener le sujet  ...