Comment expliquer les trous sur son CV ?

Par , le 13/05/2015

trous-CV-uneIl peut être tentant de ne pas mentionner les périodes d’inactivité sur son CV, en espérant que le recruteur ne s’en aperçoive pas. Pourtant, il est essentiel d’être transparent et honnête pour ne pas compromettre le bon déroulement du recrutement : tout mensonge risque d’être découvert lors des prises de référence et il sera alors difficile de faire machine arrière.

Un arrêt maladie

Il peut être compliqué pour vous de justifier une période d’inactivité dans votre CV par un arrêt maladie de longue durée. Si celui-ci a eu lieu il y a une dizaine d’années, inutile d’alourdir votre CV avec cette mention. Si la période d’arrêt est récente et de longue durée, il est conseillé de la faire apparaître sans entrer dans des détails trop personnels. Faites comprendre que vous êtes remis et tout à fait apte pour le poste visé.

Une fin de contrat ou un plan social

Aucun recruteur ne vous reprochera une période d’inactivité entre deux postes si l’on a mis fin à votre contrat pour des raisons indépendantes de votre volonté, comme dans le cas d’un licenciement économique par exemple. Si vous vous êtes fait licencier pour faute grave, il faudra en revanche pouvoir l’expliquer sans refroidir votre potentiel futur employeur/recruteur. Dans un cas comme dans l’autre, il est conseillé de démontrer que cette période d’inactivité vous a permis de réaliser des projets en lien avec votre carrière. Parlez par exemple d’une formation suivie, de cours d’anglais ou d’un travail de bénévolat, en gardant à l’esprit que cette activité doit valoriser vos compétences et apporter une plus-value à votre parcours professionnel.

Un congé sabbatique

Si vous vous êtes accordé un congé sabbatique pour voyager ou participer à un projet humanitaire par exemple, il ne devrait pas être trop compliqué d’en expliquer les raisons. Certains employeurs peuvent y voir une volonté de prendre du recul, mais la plupart apprécieront que vous ayez effectué votre voyage avant de postuler à leur offre. De plus, les voyages témoignent d’une certaine ouverture culturelle, plutôt recherchée dans le monde de l’entreprise actuel.

Des obligations familiales

Il n’est pas rare que des salariés arrêtent de travailler pour élever leurs enfants ou pour s’occuper d’un proche dépendant (maladie, invalidité…). Il est donc inutile de passer cette période sous silence. En revanche, n’oubliez pas de mentionner que les personnes dont vous vous occupiez sont désormais indépendantes et que vous pouvez vous consacrer pleinement à votre carrière professionnelle.

La plupart des recruteurs vous poseront ces questions lors des entretiens ; n’hésitez donc pas à les devancer en les mentionnant dans votre CV. Cela vous permettra de vous y préparer et d’être serein le jour J.

 


Comment bien utiliser son réseau pour trouver un emploi ?

Par , le 13/05/2015



Retrouvez-nous sur

Facebook Twitter RSS Mail Linkedin Viadeo

Articles les plus lus

Le bien-être au travail : au carrefour des politiques RH et RSE

Née des attentes sociétales et de la législation, la RSE (responsabilité sociale ou sociétale de l’entreprise) en ...

Le sport en entreprise : quels enjeux ?

Réaliser 10 000 pas par jour, pratiquer une activité physique quotidienne pendant au moins 30 minutes, mesurer la dis ...

Entretien : comment aborder la question du salaire ?

Aborder la question de la rémunération en entretien n’est pas toujours chose aisée. A quel moment amener le sujet  ...