1ère édition du Prix des Ressources Humaines Grand Ouest - Bravo à tous les participants !

Par , le 14/12/2012

Quille Construction, MerAlliance, Chrono Flex et l’Institut Cancérologique de l’Ouest à l’honneur de la 1ère édition du Prix des Ressources Humaines édition Grand-Ouest de Michael Page et l’ANDRH.

Lors du palmarès du Prix des Ressources Humaines qui s’est tenu à Nantes jeudi 13 décembre devant  plus de 300 personnes, Michael Page et l’ANDRH ont récompensé les meilleures initiatives des entreprises de la région Grand-Ouest en matière de RH.

Ce Prix a pour objectif de récompenser un responsable ou un directeur RH qui a développé une initiative particulièrement innovante et performante. Outre un Prix Spécial du Jury et un Prix Coup de cœur du parrain, Luc Ferry, philosophe et ancien Ministre, deux catégories ont été distinguées : l’une pour les entreprises de plus 250 salariés (Prix Groupe), l’autre pour les entreprises de 50 à 250 salariés (Prix PME).

« Parce qu’aucun événement du monde des Ressources Humaines n’était dédié aux régions, Michael Page et l’ANDRH ont créé ce Prix afin de mettre à l’honneur les entreprises régionales qui s’engagent et innovent en matière de RH » estime Emmanuel Louzier, Directeur Exécutif chez Michael Page et créateur de ce Prix. « Cette année 2012 aura été particulièrement difficile pour les entreprises et éprouvante pour les salariés, il était nécessaire de valoriser l’engagement de femmes et d’hommes dans l’amélioration de l’environnement de travail » conclut Emmanuel Louzier.

Après le succès de cette édition Grand-Ouest, Michael Page et l’ANDRH déclineront cet événement dans cinq autres régions en 2013, avec les éditions Grand-Est, Nord, Sud-Ouest, Sud-Est et Rhône-Alpes du Prix Ressources Humaines.

Seul l’humain fait sens aujourd’hui

Parrain de cette 1ère édition, Luc Ferry a résumé avec brio les enjeux qui sous-tendent ces initiatives RH à la fin de son intervention : « Parce que la question du monde que nous allons laisser aux générations futures résume toutes les grandes questions politiques, sociales et économiques qui sont devant nous, la question des relations humaines va prendre une importance exponentielle dans les années qui viennent. »

Dans un exposé passionnant, Luc Ferry avait auparavant décrit la manière dont la déconstruction des valeurs traditionnelles de la vieille Europe a permis au capitalisme de s’épanouir et, en valorisant l’individu, de sacraliser l’humain – aujourd’hui seule vraie figure de sens. Et le philosophe de conclure en s’interrogeant sur la capacité de nos politiques à suivre la même voie que les chefs d’entreprise en matière de relations humaines…

Et si la performance passait par le bonheur ?

Dans le droit fil de ces réflexions, les entreprises récompensées l’ont été pour des programmes plaçant le respect et l’épanouissement des personnes au cœur de leurs politiques RH. Ainsi, le Prix PME a été décerné à Chrono Flex (44) pour son programme de valorisation de l’initiative managériale. Leader du dépannage de flexibles hydrauliques sur site en France, cette société du Groupe Innov-on a décidé en 2009 de révolutionner son management pour que les décisions soient prises au plus près du terrain par les opérationnels. S’inspirant de l’expérience bien connue de l’entreprise Favi, ce programme de « libération des équipes » repose sur un principe : ce sont ceux qui font qui savent. En conséquence, depuis janvier 2012 et dans chaque région d’intervention, un capitaine désigné par les membres de l’équipe s’est substitué au « chef » anciennement nommé par la direction. Favorisant l’autonomie, la concertation et l’implication, le programme joue une carte audacieuse : celle de la performance par le bonheur – bonheur pour chacun de pouvoir prendre l’initiative, proposer et innover au quotidien dans tout ce qui permet de mieux travailler ensemble et de mieux servir le client.

Protéger le capital santé et le bien-être

Dans la catégorie Groupe, le jury a ainsi distingué MerAlliance (29) pour son programme Bien-être au travail. N°1 Français sur le marché du saumon et des poissons fumés et marinés à marque distributeur, le groupe s’attache depuis trois ans à prévenir les problèmes de santé et l’absentéisme des salariés travaillant dans des conditions physiques exigeantes. Centré sur la préservation du capital santé individuel et la polyvalence active, le programme associe avec succès trois types d’actions : mieux être physiologique, notamment en travaillant sur l’aménagement des horaires pour les seniors et en instaurant des exercices d’échauffement en douceur au moment de la prise de poste ; pratique du massage shiatsu sur les deux sites de fabrication lors des temps de récupération ; et accompagnement diététique et coaching alimentaire pour aider les collaborateurs travaillant en horaires atypiques à retrouver et maintenir leur équilibre alimentaire.

Quille Construction, une entreprise handi-accueillante

En plus des Prix Groupe et PME, le jury a souhaité décerner un prix spécial à Quille Construction (44) pour l’exemplarité de son programme Entreprise Handi Accueillante, partie intégrante de la démarche RSE de l’entreprise. Démarche citoyenne donc, mais aussi volonté de s’ouvrir à tous les talents en transformant l’obligation légale d’employer des personnes en situation de handicap en opportunité de développer très concrètement la diversité, d’améliorer l’accueil et l’intégration de collaborateurs handicapés, et de favoriser leur maintien dans l’emploi. Le projet associant étroitement DRH et Direction de la communication et fortement soutenu par la direction générale s’est notamment traduit par l’organisation du Handi Tour. Cette manifestation a permis de sensibiliser les collaborateurs et les managers aux questions du handicap et de prendre conscience, en les expérimentant, des réalités et difficultés auxquelles les travailleurs handicapés sont confrontés en entreprise.

Le coup de cœur de Luc Ferry

Luc Ferry a usé de son privilège de parrain de l’édition Grand-Ouest 2012 en décernant un « coup de cœur » à l’Institut Cancérologique de l’Ouest (49) pour l’harmonisation du statut social de ses salariés. Né en 2011 de la fusion de deux centres de lutte contre le cancer (Centre René Gauducheau de Nantes et Centre Paul Papin d’Angers), l’ICO a décidé de remettre à plat les accords et usages existants dans les deux établissements, avec un double objectif : harmoniser les pratiques et définir une politique commune de gestion des ressources humaines. Après une large concertation et avec la volonté de maintenir un statut social avantageux tout en veillant à la maîtrise des coûts, les accords de substitution trouvés permettront à tous les salariés de bénéficier dès 2013 de 23 jours de RTT, d’une souplesse accrue dans l’organisation du travail, d’un forfait jours améliorant les garanties prévues par la loi pour l’encadrement et les praticiens, d’une harmonisation des classifications et des régimes de retraite et de prévoyance, ainsi que de la mise en place d’une complémentaire santé obligatoire.

De gauche à droite, Patrice LEONARDON, Chef de service des RH, affaires sociales et relais handicap de Quille Construction, Sandra PELLERIN, DRH de MerAlliance, Nicole BOUWYN DRH de l’Institut Cancérologique de l’Ouest et Aude LE NORMAND, DRH de Chrono Flex.




Retrouvez-nous sur

Facebook Twitter RSS Mail Linkedin Viadeo

Articles les plus lus

Entretien : les 10 questions les plus posées

Certaines questions reviennent régulièrement en entretien. Si elles peuvent paraître classiques, il reste essentiel d ...

Comment aborder la question du salaire en entretien ?

Aborder la question de la rémunération en entretien n’est pas toujours chose aisée. A quel moment amener le sujet  ...

Le bien-être au travail : au carrefour des politiques RH et RSE

Née des attentes sociétales et de la législation, la RSE (responsabilité sociale ou sociétale de l’entreprise) en ...